Les plus beaux villages de France dans la Drôme.

 
Il n’est pas une route en Drôme Provençale où vous ne croiserez des villages hauts perchés, témoins d’une identité historique, géographique et humaine. Les petites maisons en pierres, agglutinées sur la moindre butte se protègent de l’infatigable mistral. Au sommet, souvent, se trouvent les ruines d’un château.
 

1 – MIRMANDE . (Egalement village botanique pour ses plantes de rocaille).

 
Juste avant de faire le plein de Nougat à Montélimar, faites un tour à Mirmande. La balade, le long des remparts dans les ruelles dallées, dévoile des maisons rénovées avec soin avec leurs belles façades en pierre, leurs portes anciennes et leurs fenêtres à meneaux. Derrière ces murs, de jolis jardins exhalent des parfums d’iris et de plantes aromatiques. Arrivé en haut du village, vous voici devant l’église romane Sainte Foy (XIIe siècle) et son petit cimetière. Il règne ici une telle sérénité que l’on croirait presque toucher aux portes du paradis. Mirmande doit sa résurrection au peintre cubiste André Lothe. Durant des années, l’artiste entreprit de sauver le village de la ruine en attirant de nombreux disciples et en organisant des expositions d’envergures. www.officetourismemirmande.com
 
À ne pas manquer : «Mirmande fête l’art contemporain», Tous les mois de juillet, des sculptures et des peintures, habituellement exposées dans les ateliers et les galeries, envahissent les jardins privés du village, ouverts au public pour l’occasion. www.art-a-demeure.org
 
 

–   Office de Tourisme de Mirmande. Tél : +33(0)4 75 63 10 88 

 

Mirmande Drôme

 

2 – LE POET – LAVAL 

 

Entre le massif du Vercors et les Baronnies, au milieu des lavandes et des bosquets de genêts, coiffé d’un imposant château, se niche le Poët-Laval. Le village, longtemps abandonné, est sauvé de l’oubli par un homme passionné d’art et de vielles pierres, Yvon MORIN. Dans les années 50, il ouvre l’hôtel-restaurant Les Hospitaliers (dont la réputation n’est plus à faire), réalise le Centre International d’Art et d’Animation Raymond du Puy et enfin réhabilite le château, ancienne commanderie des chevaliers de Malte, désormais ouvert au public. L’histoire du Poët-Laval, intimement lié à l‘ordre religieux des Hospitaliers, est aussi marquée par le protestantisme. Le village abrite le Musée du Protestantisme Dauphinois, installé dans le seul temple français qui, avec celui du Collet de Dèze en Lozère, n’a pas été détruit à la Révocation de l’Édit de Nantes.  www.paysdedieulefit.eu


 

 
Poët-Laval 01
 

3 – LA GARDE-ADHEMAR

 

Du haut de son promontoire, le village sentinelle  de la Garde-Adhémar est blotti autour d’une église. Du château, il ne reste que les remparts. Depuis le parvis, on aperçoit les collines de l’Ardèche et du Gard. Des parfums de plantes méditerranéennes viennent agréablement vous chatouiller les narines. Ce sont les senteurs d’un remarquable jardin botanique. En empruntant les passages voûtés, dans les ruelles bordées de vieilles maisons, vous croiserez des galeries d’art et des boutiques et de nombreux petits restaurants. Installez-vous sur la place du village, à l’heure où les habitués viennent disputer leur traditionnelle partie de pétanque. À l’ombre des acacias, on vous servira, un petit blanc du pays. C’est tout le charme des Bistrots de Pays qui animent, juste ce qu’il faut, les paisibles villages de la Drôme Provençale.
 
 www.la-garde-adhemar-ot.com – O.T: +33 (0)4 75 04 40 10. 

La Garde-Adhémar jardin 04
 

Juste à coté de la Garde-Adhémar : Le Val des Nymphes.

 

Et si c’était ici le paradis ? La beauté et la paix qui règnent en ces lieux restent inoubliables. Au cœur de la garrigue, à l’ombre d’immenses chênes verts et de cerisiers, bercé par le doux clapotis d’une source fraîche jaillissant de la roche, vous êtes au Val des Nymphes. En des temps très anciens, on venait ici célébrer le culte de la fécondité et de la prospérité. Au beau milieu du site, trône la chapelle Notre-Dame toute bâtie de pierres blanches. Tendez l’oreille et vous entendrez peut-être, dans les eaux claires chanter.

 
Val des Nymphes - La Garde-Adhemar 05
 

4 – MONTBRUN-LES-BAINS

 
Vous voici dans le pays de Giono, entre les ancestrales Baronnies et le Mont-Ventoux, juste aux portes du Vaucluse. Ici, le paysage est intact. Bâties sur un roc, les hautes maisons à six ou sept niveaux, chapeautées de tuiles ocre roux, sont dominées par les ruines d’un château renaissance dont ils ne subsistent plus que les tours rondes et crénelées. Les ruelles en pente sont arrosées de fontaines. Ces petites sources rappellent que Montbrun-les-Bains est avant tout une importante station thermale, reconnue pour le bienfait de ses eaux sulfurées qui soulagent les rhumatismes et soignent les voies respiratoires. Autour du village, de nombreux sentiers aux parfums méditerranéens vous baladeront au cœur de ce petit pays au gré des champs de lavande, des cabanons et de jolies chapelles rurales.
 
Mon petit plus: Découvrez juste à côté une très bonne table : L’Oustau de la Font à Reilhanette

www.montbrunlesbainsofficedutourisme.frOffice de Tourisme: Tél. +33 (0)4 75 28 82 49. 

 

Montbrun-les-Bains 02

 

BON A SAVOIR :

Un village peut se prévaloir du label Plus beaux villages de France dès lors qu’il remplit des conditions strictes réglementées par l’Association des plus beaux villages de France: avoir un maximum de 2000 habitants, posséder au moins 2 sites protégés et prouver d’une adhésion collective au Conseil Municipal. Il existe aujourd’hui en France 154 villages avec ce label dont 4 dans la Drôme.

Pour plus d’infos: www.les-plus-beaux-villages-de-france.org

 

SARAH