LE PETIT ÉPEAUTRE, QUE DU BON GRAIN !

Depuis Luc-en-Diois en passant par Rémuzat et jusqu’à Montbrun-les-bains, les champs de Petit Epeautre de Haute Provence côtoient souvent les plantations de lavande car leurs conditions de production sont semblables : sol calcaire, climat chaud, altitude moyenne…

Ancêtre de nos céréales modernes, le Petit Epeautre (aussi appelé engrain) est une plante rustique qui ne nécessite ni pesticide, ni désherbant et très peu d’eau. Semé mi-septembre, il se récolte mi-août.

 

Petit Epeautre Drôme

 

Consommé en abondance jusqu’à l’époque romaine, il fut abandonné au profit des blés et des froments, plus rentables. Redécouvert il y a seulement une vingtaine d’années, le Petit Epeautre est en phase de devenir tendance et vole même la vedette au quinoa. Les plus grands chefs, d’Alain Ducasse à Alain Passart, le déclinent à toutes les sauces.

LES MILLE ET UNE VERTUES DU PETIT EPEAUTRE : Naturellement riche en lipides, protides et glucides le Petit Epeautre est une céréale à haut rendement énergétique et calorique. Sa teneur en fibres le rend très digeste. On le trouve en grains et aussi en farine dans les magasins bio ou en vente sur internet.

 

Petit Epeautre DROME

 

BON A SAVOIR: Les producteurs de Petit Epeautre de Haute-Provence travaillent depuis 2005 avec l’Association Slow Food qui défend une nourriture « bonne, propre et juste ». Ce produit fait parti des 8 sentinelles françaises des petites productions en danger de disparition qui font partie d’un programme de sauvegarde.

 

ET AUSSI

 LA CUISSON DU PETIT ÉPEAUTRE

MON PAIN À LA FARINE DE PETIT ÉPEAUTRE.

 

SARAH



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *